Voyage responsable: quelques conseils utiles  

On parle beaucoup de tourisme responsable ces dernières années. En effet, le phénomène a pris une énorme ampleur en raison de l’augmentation de l’intérêt des pays du monde entier sur la préservation de l’environnement. Ce type de voyage permet d’une part de limiter voire éradiquer la surconsommation des ressources naturelles d’une destination, et d’autre part d’encourager la population vivant dans les campagnes d’un pays donné à freiner l’exode rural et à mieux se concentrer sur le développement rural. Pour les voyageurs qui souhaitent se lancer dans l’aventure, voici notamment quelques conseils pratiques.

Choisir une destination où le tourisme responsable est réalisable

Parmi les premières étapes essentielles, dans la préparation d’un voyage responsable à l’étranger, le choix de la destination est primordial. Le voyageur a à sa disposition un large éventail de pays potentiel. Son choix sera établi en observant certains critères, à savoir:

  • la langue: il est nécessaire de connaître quelle est la langue parlée dans la destination, car elle peut parfois présenter un blocage

  • la sécurité : partir pour un pays sûr, c’est-à-dire, où la guerre et l’insécurité ne règnent pas en maître

  • le coût de la vie: le voyageur est conseillé de choisir une destination qui ne le ruinera pas

  • le potentiel en termes de pratique du tourisme responsable: la destination devra présenter de réelles possibilités pour le voyageur de vivre un séjour responsable (patrimoine naturel intéressant, des particularités au niveau de sa population…)

Par ailleurs, les envies du voyageur doivent également être prises en compte dans la sélection de la destination. Il est effectivement préférable qu’il veuille se rendre dans le pays choisi et surtout qu’il s’y sente bien et heureux. Le tourisme responsable est avant tout un plaisir, un rêve auquel le globe-trotteur souhaite donner vie.

Se renseigner sur la population, les us et coutumes, et plus encore

Une collecte d’informations préalables au sujet de la destination pour une escapade responsable est aussi nécessaire. Cela entre dans le cadre de la préparation à la vie une fois sur place. Parmi les renseignements à recueillir, il y a la langue parlée, les conditions de vie de la population locale, les us et coutumes ainsi que les traditions de cette dernière, les tribus existantes, les réglementations mises en place par le gouvernement du pays, et enfin les sites d’intérêt à ne pas rater pour rien au monde. Visiter aussi 7destinations.com.

S’impliquer dans les initiatives locales sur le tourisme responsable

Dans le but de devenir un véritable pro du tourisme responsable, les voyageurs ne devraient pas seulement tirer des profits personnels au cours de leur séjour. En d’autres termes, les vacanciers devront également s’intéresser à autre chose que leurs propres besoins. Ils doivent également s’impliquer dans les initiatives locales en ce qui concerne le tourisme responsable. Cela pourra se traduire par diverses actions. En premier lieu, on peut avoir la vie en communauté au sein d’une tribu indigène, où les voyageurs peuvent contribuer au développement sur différents plans comme l’éducation des jeunes enfants.

Ensuite, il y a aussi le volontariat dans les actions du gouvernement local pour la préservation de l’environnement (réalisation d’études sur des zones peuplées d’espèces animales et/végétales, menacées ou non…). Pour finir, les vacanciers auront l’occasion de participer à l’expansion du tourisme responsable de la destination de leur choix en contribuant au financement des établissements à but environnemental comme loger dans un écolodge par exemple.

Auteur: Lucy

Share This Post On

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *