Faire de fascinantes découvertes au pays du Soleil levant

Situé dans l’océan Pacifique, le Japon est un archipel constitué de quelque 6 852 îles. Les plus vastes d’entre elles sont Hokkaido, Honshu, Shikoku et Honshu. Le pays est réputé pour sa culture particulière et ses fascinants monuments. Tels sont les cas des sanctuaires et des édifices religieux du territoire.

Visiter la magnifique ville de Nara

Au cours d’un voyage au Japon, impossible de ne pas explorer la ville de Narra. Elle se situe au centre-sud de l’île d’Honshu. Sa réputation repose sur le fait qu’elle renferme des œuvres d’art et des temples datant d’il y a longtemps. En allant au parc de Nara, les touristes sont invités à découvrir le temple Tōdai-ji. Outre des cerfs errant un peu partout, il abrite une grande salle en bois. Celle-ci abrite le Daibutsu, une statue de Bouddha en bronze d’une hauteur de 15 m. À l’est du site, se trouve le sanctuaire shinto Kasuga Taisha. Il date de 768 après J-C et il expose des milliers de lanternes. Au musée national de la contrée, par contre, les visiteurs pourront admirer des objets archéologiques et des pièces d’art bouddhiste. Pour les amateurs de grands espaces, le jardin Isuien et la forêt de Kasugayama sont parfaits.

La gastronomie japonaise, un domaine aux mille saveurs

Contrairement à ce que la plupart des gens pensent, la cuisine japonaise est riche et très diversifiée. Elle ne limite pas au riz, aux brochettes et aux fameux sushis. Goûter de nouvelles saveurs est une des raisons qui fait que j’adore voyager. La tempura, par exemple, figure parmi les incontournables du pays. Ce plat, hérité des Portugais au XVIe siècle, est en fait un beignet léger. Il est constitué de plusieurs ingrédients tels des légumes, du calamar, des crevettes ou encore du poulet. Pour le rendre croustillant, il suffit de le frire dans une huile légère. Néanmoins, sa réalisation nécessite un savoir-faire pour espérer un meilleur résultat. Par ailleurs, le bœuf de Kobe est aussi un délice immanquable durant un séjour en terre nippone. Il est très réputé de par sa texture et sa saveur. Pour ben l’apprécier, il est préférable de l’accompagner avec une bière japonaise et du sake.

Assister à quelques festivités nippones

La culture japonaise est une des choses les plus fascinantes. La meilleure façon de la découvrir est de participer aux différentes festivités locales. Du 31 décembre au 3 janvier, par exemple, il y a les fêtes du Nouvel An. À cette occasion, la population locale mange et boit beaucoup. Au milieu de cet évènement, la première visite au temple est effectuée. Cela, afin de prier pour une bonne santé, du bonheur et de la prospérité. Le 3 février, par contre, le Setsubun Matsuri a lieu au pays du Soleil levant. Selon le calendrier lunaire traditionnel, il s’agit du premier jour du printemps. Celui-ci n’a pas une bonne réputation, car il constituerait un mauvais signe. Ainsi, les gens vont dans les temples bouddhiques et se mettent à faire un drôle de rituel. Ils lancent des haricots grillés et crient : « On iwa soto ! Fuku wau chi ! ».

Auteur: Lucy

Share This Post On

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *